Archives mensuelles : avril 2010

Café couture chez Laeticia

Un super dimanche après midi chez Laeticia, qui propose gentillement d’organiser des cafés couture chez elle.

Le principe : une petit groupe de couturières débutantes ou confirmées qui font de la couture ensemble pour échanger, s’entraider et passer un bon moment. Chacune a son projet à mener, mais Laeti propose aussi des créations pas à pas comme sa fameuse jupe à volant.

Et miam miam j’avais préparé des petits gateaux !!

Pour ma part je me suis lancée dans un petit haut d’un livre japonais (dont je ne connais pas le nom :))  :

et le modèle choisi :

J’ai terminé chez moi mais ô grand malheur le haut est beaucoup trop petit (au niveau de la poitrine) !!! Et oui nos chères amies nippones ne sont pas vraiment taillées comme nous… je suis donc entrain de défaire pour essayer de bidouiller quelque chose de sympa 🙂 A suivre…

Encore un grand merci à Laeticia pour son accueil, son aide sur nos projets et sa patience 😉

15 Commentaires

Classé dans Bons plans

Tuto couture facile : jupe en broderie anglaise « J’ai rien à me mettre »

Un tuto facile  d’une petite jupe en broderie anglaise. Tissu super à la mode cet été il paraît, mais surtout trop mignon et agréable quand les grosses chaleurs arrivent.
Bon on en est à la deuxième création « vêtement » sur ce blog, et j’avoue que cette jupe n’est pas encore d’une réussite remarquable ! alors com’ d’hab tous vos gentils conseils (et compliments aussi hein ;)) sont les bienvenus.



Niveau : facile (mais à faire dans l’ordre je sais ça peut paraître bête)
Temps de réalisation : 6h (je ne suis pas très rapide je sais…)

Fournitures : 1,50m de tissus, 1,50m de doublure (même type de tissu que le tissu principal idéalement), fermeture glissière assortie au tissu. (mon tissu vient de chez Sacrés Coupons)

Étapes par étapes la réalisation de la jupe :

  • Plier le tissu dans le sens de la largeur, lisière contre lisière. Plier le patron de la jupe en 2 dans le sens de la largeur, le devant, et le placer sur le tissu : milieu de la jupe collé contre la pliure du tissu (droit fil)

  • Reporter le patron sur le tissus à la craie. Tracer sous la taille, 10 cm pour faire la ceinture décorative
  • épingler à l’intérieur du tracé les 2 épaisseurs de tissus pour qu’elles tiennent bien et découper tout autour méticuleusement, et la ceinture.
  • Astuce : utiliser des ciseaux cranteurs ce qui évite de passer par le surfilage.
  • On obtient le devant de la jupe
  • placer la moitié du dos de la jupe sur le tissu plié en 2, dans le droit fil. Tracer dans le tissus (+ les 10 cm de ceinture), épingler et découper
  • Recommencer les étapes 1 à 4 dans le tissu de la doublure (sauf la ceinture, couper le tissu aux même dimensions que le patron)

  • assembler le devant :  la ceinture et la jupe, bord à bord, endroit contre endroit en épinglant perpendiculairement au tissu, puis coudre le long. Faire la même chose pour les 2 parties du dos.
  • Assembler le dos : épingler les deux pièces du dos, perpendiculairement au tissu. Coudre ensemble endroit contre endroit. Attention : laisser une ouverture d’une dizaine de centimètre sur le haut (pour la fermeture).
  • Assembler la jupe :  épingler les deux côté de la jupe, perpendiculairement au tissus. Coudre ensemble, endroit contre endroit.
  • Refaire les étapes 6 à 8 dans la doublure
  • Ouvrir toutes les coutures (doublure + jupe) au fer à repasser
  • Placer la fermeture glissière sur la jupe : Merci à Santhi pour les tuyaux et à Coupe Couture pour les explications. Bon pour ma part c’est râté… 😦 je suis allée trop vite, enfin je sais pas ce que j’ai fait mais la fermeture « bombe ». Je trouve que c’est vraiment l’étape délicate ! encore un peu d’entraînement et ça ira 🙂
  • Assembler la doublure : épingler la taille de la doublure et la taille de la jupe endroit contre endroit (la doublure est sur la jupe). Faire un  petit rentré sur la fente de la doublure, (je l’ai fait au fer pour que ça tienne mais je pense qu’on doit pouvoir faire un ourlet). Épingler la doublure à la fermeture glissière aussi. Coudre tout autour de la taille et de la fermeture (comme ça la doublure se prendra pas dedans!) –> perso j’ai encore eu des sueurs froides à cette étape
  • rabattre le surplus de couture au dessus de la taille, épingler et coudre autour de la taille. 
  • Ourlet de la jupe : faire l’ourlet à la longueur voulue. Rabattre le tissus sur 1 cm vers l’intérieur et le rabattre une seconde fois de 1 cm. Épingler et coudre autour. Tracer parallèlement au bas de jupe à la hauteur voulue -2 cm. Découper, rouler le tissus vers l’intérieur, épingler et coudre.
  • faire l’ourlet de la doublure de la même manière, en le faisant plus court de 2 à 3cm par rapport à la jupe.

Comme le résultat n’était pas très satisfaisant, plutôt un jupon de mamie qu’une mignonnette jupe d’été… j’ai décidé de rajouter un volant dans le même tissus qui tourne tout autour.

Du coup j’ai décousu les côtés de la jupe pour insérer les volants. J’y penserais la prochaine fois avant de me lancer tête baissée…

  • couper 2 bandes de tissu de 11 cm de hauteur x double de la largeur de la jupe

  • Faire des fronces sur un côté des bandes et un petit ourlet sur l’autre côté. Pour les fronces, coudre une première ligne tout le long avec la tension du fil à 1 (minimum) et longueur du point max. Ensuite, coudre une seconde ligne parallèle à la 1ère à 6mm. Laisser bien dépasser les fils sur les côtés pour les tirer, et hop les fronces sont faites.
  • Fixer à l’aide d’épingles les volants sur le devant de la jupe, et sur le dos.  Pour ma part, j’ai plié au milieu des lignes de fronces pour que ça fasse un petit ‘bourrelet de tissu’ froncé. Attention à bien placer les volant à la même hauteur sur les côtés.

  • Coudre tout autour
  • Refermer la jupe !!! (quel temps perdu :))

Il s’agit de ma participation au défi « J’ai rien à me mettre » Froufrou&volants du 2 mai 2010 !

19 Commentaires

Classé dans Tuto faciles

Fermeture glissière : besoin d’aide

Est ce que quelqu’un a une astuce pour poser la fermeture? Je suis en train de faire une jupe mais je bloque un peu sur cette étape ;(

Je trouve des infos mais rien de suffisament clair pour moi.

Merci pour votre aide!!

12 Commentaires

Classé dans Les points et bases

Initiation à la couture sur ma Janome au BHV

Vous vous rappelez de mon acquisition ? ma super machine à coudre Janome achetée au BHV il y a peu de temps. La vendeuse m’avait proposé une initiation à la couture avec ma machine, et ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde puisque j’y suis allée la semaine dernière 🙂

Petit rappel : il s’agit de la Janome 8077, machine à coudre électronique. 550€

La vendeuse du corner Janome au BHV, Marlène, m’avait donné son numéro pour prendre RDV directement avec elle pour une petite cession d’initiation à la couture sur la machine à coudre que je venais d’acheter.

J’ai donc appelé et nous nous sommes vues mardi dernier à 11h du matin (détail important car il y a peu de monde au magasin à cette horaire).

Marlène est fabuleuse. Elle m’a gardée plus de 2h avec elle !! très patiente et pédagogique.

D’une grande expérience dans la couture, et complètement passionnée, elle a pris le temps de m’expliquer tous les points de ma machine : à quoi ils servent, pour quels tissus, les astuces… elle m’a donné aussi des conseils pour bien commencer, le fil à acheter… et m’a même proposée de repasser la voir si j’avais des difficultés.

Cela se passe sur son stand. Si elle a des clients elle nous laisse, mais ça n’est jamais très long et comme je vous disais suivant l’horaire il n’y a pas foule. Quoi que je lui ai servi de bon argumentaire pour vendre la même machine à une dame 🙂

Ses collègues adorables sont aussi venues pour donner des conseils et m’encourager.

Pour conclure, une très bonne expérience client au BHV. Les bons services se font rares… Je suis repartie pleine d’entrain pour une nouvelle réalisation ! à venir…

16 Commentaires

Classé dans Bons plans, Choisir sa machine à coudre

Tuto couture facile : gant de cuisine

Petites explications pour faire un gant de cuisine. Pour ma part c’était quand même pas si facile que ce que j’imaginais, j’ai fait plusieurs essais avant d’arriver à quelque chose de « montrable » (non vous n’aurez pas les photos des 1ers tests) … je ne me suis pas découragée car c’était pour offrir à ma gourmande de copine Louise de raids pâtisseries 🙂

Niveau : facile (enfin moyennement facile 🙂 )
Temps de réalisation : 3h
Fournitures : 30 cm de tissu, 30 cm de molleton

  1. Dessiner sur une feuille de papier le gant (j’en ai utilisé un vieux que j’avais à la maison), puis reporter sur un tissu dans le droit fil avec 1,5 cm de surplus de couture (j’ai essayé avec 2 mais c’était trop et 1 pas assez…)
  2. Découper 4 fois le gant (j’ai plié en 2 le tissu puis épinglé pour que ça tienne bien et j’ai tout découpé d’un coup.)
  3. Reporter les dimensions du gant (avec le surplus de couture) sur du molleton et découper 2 fois.
  4. Faire le dessus et le dessous en deux fois. Pour le dessus : superposer un tissu, un molleton et un tissu (comme un sandwich mais en tissus ;)), bâtir ou épingler puis coudre.
    Reproduire les mêmes étapes pour faire le dessous.
  5. Replier plusieurs fois une petite bande de tissus et coudre au milieu pour faire un petit cordon de suspension
  6. Faire un biais pour le bas du gant. (moi j’ai pas su comment faire du coup c’est de la grosse bidouille… faudrait qu’on m’explique!!). J’ai coupé un morceau de tissu que j’ai replié sur le haut et le bas, et repassé. Ensuite je l’ai cousu tout autour du gant. Pour finir, j’ai coupé le surplus de tissu, l’ai rentré à l’intérieur et fini ma couture.
  7. Assembler le dessus et le dessous. Attention : il s’agit de bien superposer les deux morceaux couture contre couture. Bâtir ensemble pour que le tout tienne bien et  surtout coudre pile poil sur les coutures sinon quand on retourne le gant a une drôle de forme lol
    Ne pas oublier de mettre le petit cordon qu’on a préparé en 5 sur un des côté du gant avant de coudre (oui oui ça m’est arrivé d’oublier…), la boucle à l’intérieur.
  8. retourner et c’est terminé

Les difficultés que j’ai rencontré hormis que j’ai du recommencer 3 fois (si quelqu’un a des conseils à me donner ce serait top!!!) :
– l’arrondi du gant : faut-il pousser le tissus ? soulever le pied de biche et tourner ? … peut-être faut-il dessiner sur le tissu pour mieux suivre la courbe ?

– le biais : le mystère du biais. Help !!!

– la jointure entre le pouce et le reste de la main : ça fait des vilain plis entre le pouce et la main 😦 J’ai entendu dire qu’il fallait couper. Mais couper quoi ? Couper où ?

15 Commentaires

Classé dans Patrons gratuits, Tuto faciles

Tissus pas chers : Toto à Nice

Toto : l’enseigne discount des tissus. Des boutiques dans la France entière dont plusieurs à Paris. J’ai testé une des boutiques de Nice, av. Malaussena.


Ok ça fait un peu cheap… mais en fouinant bien on peut vraiment trouver des bonnes affaires, en moyenne 5€ le mètre de tissu.

Le choix n’est pas très grand : quelques tissus pour les vêtements, un petit peu pour l’ameublement et quelques articles de mercerie. Je suis allée à la plus petite boutique je pense (Malausséna), l’autre boutique doit être plus grande avec un meilleur choix (rue de France). J’irais faire un tour à ma prochaine escapade (fin mai).

Mes emplettes :

100% coton, fuchsia à petits poids blancs, 4,95€ le mètre

100% coton, blanc à poids multicolores, 4,95€ le mètre

Je suis en train de faire un gant de cuisine avec ces tissus. Bientôt en ligne !

Toto Nice
14 avenue Malaussena, 06000 Nice
Ouvert du lundi au samedi, 10h-12h30 / 14h30-19h

12 Commentaires

Classé dans Tissus

Tuto couture : Une petite pochette à réaliser facilement

Un tuto trouvé sur le blog de Isastuce : une petite trousse (un peu destroy la mienne)

Niveau : facile
Temps de réalisation : 2h
Fournitures : 50cm de tissu, 30 cm de molleton, un bouton

Étapes par étapes la réalisation de la trousse : (imprimer le patron)

  • reporter le patron sur l’envers du tissu + ajouter un centimètre de couture tout autour
  • découper et surfiler : placer le tissu au milieu du pied de biche avec le point zig zag


  • épingler endroit contre endroit puis coudre tout autour sauf le devant




  • découper le molleton aux mêmes dimensions que le patron


  • Enfiler le molleton dans la petite housse
  • replier les bords du devant et les coudre ensemble
  • coudre les arrêtes de la trousse comme indiqué dans le tutorial
  • retourner et c’est fini !

enfin presque…

il me manque un bouton :

  • piquer la boutonnière directement sur la trousse (j’ai choisi une boutonnière fantaisie, je teste ma nouvelles machine :))

Nota : bien mesurer pour placer la boutonnière au milieu de l’ouvrage

La mienne est complètement décalée vers la droite… du coup j’ai rajouté un petit nœud. c’est quand même mignon, non ?… il faut pas regarder de trop près 😉
Le nœud fera l’objet d’un autre article. J’ai maintenant une jolie trousse pour mes accessoires de couture.

27 Commentaires

Classé dans Patrons gratuits, Tuto faciles

Comment choisir sa machine à coudre ? Part 3 : Le comparateur – quelle marque choisir ?

Les marques de machine à coudre, il y en a un paquet… Vers quelle marque se tourner ? Voici un petit comparatif entre les machines Singer, PFAFF, Brother, Janome et Bernina :


SINGER
: déception quand j’ai lu sur nombreux forums que la marque n’est plus ce qu’elle était. Fabriquées en Chine les machines ne sont plus de très bonne qualité, sauf peut-être celles en haut de gamme.

Irréparables, donc lorsque votre garantie est finie… vous l’aurez compris.

Nota : Je me suis rendue chez Singer pour aller glaner de l’info, mais le caractère un peu trop « commercial » des vendeurs a définitivement contribué à mon abandon pour la marque…
Boutique Singer – 2 Place Charles Bernard, 75018 Paris

Exemple de machine à coudre Singer mécanique, modèle Inspiration : environ 300€

Exemple de machine à coudre Singer électronique, modèle Confidence : environ 600€

BROTHER : avis mitigés sur les forums, blogs et autres. Ma prof de couture chez Matière Active en a une et semblait très satisfaite. Selon les commerciales des marques concurrentes, ce serait un peu comme Singer : se repose sur ses lauriers, la qualité plus au RDV. A confirmer donc…

Exemple de machine à coudre Brother mécanique, modèle XL 3600 : environ 280€

Exemple de machine à coudre Brother électronique, modèle Innovis 50 : environ 600€

BERNINA : La Roll’s des machines à coudre. Fabriquée en Suisse, le top du top. Le prix aussi est au top du top… Le rêve quoi, mais pas vraiment à la portée de toutes les bourses.

Nota : Même chez PFAF, qui ont craché sans complésaince sur le reste de la concurrence, la vendeuse a admis que BERNINA était la seule concurrence « loyale » 😉

Exemple de machine à coudre Bernina mécanique, modèle Bernina 1008 : environ 989€

Exemple d’une machine à coudre Bernina électronique, modèle Activa 240, environ 1 219€

PFAFF : une référence en matière de machine à coudre. PFAFF a fait sa réputation avec le ‘Double entraînement’ : système qui entraîne le tissus par dessous et par dessus. Les plus grandes écoles de coutures en sont équipées (Esmod, Chardon Savard..).

Nota : Marque Allemande mais selon la commerciale Janome/Pfaff du BHV, les machines à coudre des deux marques seraient fabriquées par le même constructeur, au Japon. Rassurez-vous, on fabrique du beau matériel au Japon, et les machines PFAFF font parties des meilleures sur le marché.
Centre PFAFF Paris – 5 rue de Rivoli, 75004 Paris. Ouvert du mardi au samedi sans interruption de 9h30 à 18h30. Le samedi, fermeture à 18h00

Exemple d’une machine à coudre PFAFF manuelle, Select Line 3.0, environ 659 €

Exemple d’une machine à coudre PFAFF électronique, modèle Expression 3.0, environ 1 429€

JANOME : fabricant des Pfaff. Prix Janome pour qualité Pfaff , qui dit mieux ?

Exemple d’une machine à coudre Janome mécanique, modèle 415, environ 319€

Exemple d’une machine à coudre Janome électronique, modèle 8077, environ 499 €

Nota : Je me suis rendue au BHV au corner Janome. La vendeuse m’a définitivement convaincue, bon rapport qualité/prix et une leçon gratuite d’initiation. et puis je vais pouvoir aller l’embêter dès que j’aurais une question 🙂

J’ai tenté de couvrir les essentielles, mais je n’ai pas énuméré toutes les marques, n’hésitez donc pas en enrichir mon petit benchmark des machines à coudre avec vos commentaires !

Pour ma part, j’ai pris la Janome 8077 (j’ai longuement hésité avec la PFAFF mécanique…). J’ai craqué pour la simplicité d’utilisation, je n’avais pas envie d’avoir à faire trop de réglages avec des boutons partout pour commencer. Aussi je compte m’y mettre à fond 😉 du coup j’ai un peu investi. A noter qu’elle a été sélectionnée par le magazine « Modes & Travaux » comme « notre préférée » en octobre 2009 !

186 Commentaires

Classé dans Choisir sa machine à coudre

Comment choisir sa machine à coudre ? Part 2. : mécanique ou électronique ?

Acheter une machine à coudre,oui mais laquelle ?? Entre mécanique ou électronique mon cœur balance…

La machine à coudre mécanique :

Avantages

  • Les réglages sont généralement plus souples, mais encore faut-il connaître ces réglages…
  • Les grand-mères ne démordent pas de leur vieilles mécaniques, doit y avoir une raison 😉 J’ai surtout le sentiment que quand on a appris sur mécanique il est difficile de se faire à une électronique (et vice versa)

Inconvénients

  • Installation complexe : il faut régler le point, la longueur du point, la largeur du point avant de pouvoir commencer… il connaître s’y connaître un minimum pour ses réglages

En résumé : une prise en main moins rapide mais une évolutivité sans fin

La machine à coudre électronique :

Avantages

  • Simplicité d’utilisation dès la première prise en main : tous les réglages se font automatiquement (longueur et largeur de points), il suffit d’appuyer sur un bouton pour sélectionner le point et commencer la couture. Même les novices (comme moi) peuvent s’amuser
  • Plus besoin d’utiliser le volant
  • Le point d’arrêt est automatisé 🙂 (mais c’est peut être aussi le cas sur certaines mécaniques)

Inconvénients

  • le prix : vous pouvez passer du simple au double (sur une même marque) pour une machine électronique 😦
  • réputée plus sensible qu’une mécanique, il faut donc faire attention surtout au début de ne pas tout bloquer à cause d’une mauvaise manipulation

En résumé : La prise en main facile favorise l’engouement pour un débutant.

23 Commentaires

Classé dans Choisir sa machine à coudre

Comment choisir sa machine à coudre ? Part 1 : Quel budget pour débuter ?

Pour bien choisir sa machine à coudre, on doit commencer par faire un choix budgétaire, et malheureusement il y a des chances de devoir casser sa petite tirelire.

On trouve des machines à partir de 100 €, voire moins chères en GMS. Peut-être avez-vous entendu parler de la fameuse machine à coudre (qui a fait couler de l’encre sur la blogosphere) Lidl il y a quelque temps, ou la machine à coudre vendue chez Auchan à 59,90 €.
Mais ne vous réjouissez pas trop vite… les prix sont extrêmement variables puisqu’on peut voir des machines à coudre à 1 500 € et même plus !

Pour démarrer dans la couture, il n’est pas forcément nécessaire de s’offrir un bolide, mais il convient tout de même de prendre en compte quelques éléments.
Et surtout attention aux mauvaises surprises avec les premiers prix…

Pourquoi y’a t’il de si grande différences de prix ?

  • La marque. C’est comme les voitures, soit on prend une Peugeot soit une Mercedes, mais si on est un peu futé, on peut aussi choisir un bon compromis, comme une Fiat 500 par exemple 😉 Je reparlerais des marques de machines à coudre dans un prochain post.
  • S’il s’agit d’une machine à coudre manuelle ou électronique (voir l’article : Comment choisir sa machine à coudre ? Part 2 : mécanique ou électronique ?)
  • La qualité du SAV : certaines machines ne sont pas réparables. Ex les machines construites en Chine sont souvent de qualité médiocre, sur le long terme, cela peut être gênant si une pièce de la machine venait à lâcher
  • Le nombre de points qu’autorise la machine peut aussi faire varier le prix de la machine à coudre : points de fantaisie, boutonnières en un seul ou plusieurs temps etc….

Par ailleurs, les prix peuvent varier selon les points de vente : sur Internet ou en boutique, jusqu’à une centaine d’euro parfois.

2 grandes questions pour le choix du budget de notre chère machine à coudre :

  • pour quel usage ? Ménager (ourlets, reprises…) ou loisirs (vêtements, déco…) ?
    – s’il s’agit d’un usage ménager privilégier une machine simple à manier sans trop de points, les points de bases et une boutonnière vous suffiront.
    – Pour un usage ‘loisirs’ : il est important d’avoir suffisamment de points et de possibilités pour pouvoir évoluer et ne pas se sentir limité que ce soit au niveau des points (ce n’est pas non plus utile d’en avoir 50 😉 mais 20/30 c’est déjà pas mal), surfilage mais aussi des tissus que l’on peut piquer.
  • pour quelle durée ? court ou moyen/long terme ? Dans les deux cas, il est préférable d’aller vers une machine de qualité cela va sans dire. Oubliez les premiers prix de GMS.
    Cependant si vous n’êtes pas sûre d’apprécier vraiment la couture et de continuer, commencez par regarder du côté des machines robustes mais moins onéreuses, vous pourriez trouver votre bonheur dans les 200/300€.

Dernier conseil :

N’oubliez pas que vous pourrez garder votre machine toute votre vie, donc autant en prendre une efficace et qui vous convienne. Ce serait dommage de se sentir limité à cause de sa machine à coudre.

Pour débuter il faudra donc compter en moyenne de 300 à 600 euro selon ses besoins.
Il reste néanmoins une alternative, chiner… (ebay, leboncoin, top annonces…) et espérer trouver la perle rare.

20 Commentaires

Classé dans Choisir sa machine à coudre