Nouvelle lubie : une pochette Maison Martin Margiela

Je vous présente ma nouvelle envie : une pochette de chez Maison Martin Margiela en cuir rouge avec des bouts de feux stop de voiture cassés joliment cousus.

Je me baladais au Bon Marché (erreur de ma part d’ailleurs l’entrée devrait m’y être interdite) et là, wouahhh le flash !! cette petite pochette si douce au dos (le cuir est à tomber) et brute sur le devant. Un vrai paradoxe. Je la veux plus que tout !!

Pendant un moment je n’ai pas osé regarder l’étiquette… j’y vais j’y vais pas… allez je regarde… « neuf cent je sais plus combien euros » hum… (la petite, la rouge)

Du coup il m’est venu une idée 😀 et si j’essayais de m’en créer une !!!

Ok ça va pas être pour tout de suite, j’ai déjà pas mal d’autres projets mais il me tarde d’apprendre à confectionner des petits sacs. En attendant, je vais pouvoir commencer une collecte de bout de feux 🙂

Je lance donc deux appels (des SOS même) :

– A mes amies couturières : est-ce que vous avez des tutos de pochette ? des patrons ? des conseils pour m’aider à la réaliser ?

– A mes autres amis : je recherche des petits bouts de feux stop Rouge. Non je ne vous demande pas de faire du vandalisme :), mais si à tout hasard vous en trouvez…

5 Commentaires

Classé dans Projets

Tissus pour mon cours de couture à la Halle St Pierre

Le patron gagnant est le chemisier New Look ! Après un long moment au Marché Saint Pierre (et surtout chez Sacrés Coupons) j’ai enfin trouvé mon bonheur.

Le buste sera dans un tissu de chemise à carreaux, et le haut du chemisier + les les manches dans un organza à rayures.

Sacrés Coupons, 9,20€ pour 1,50m

Sacrés Coupons, 4,80€ pour 60cm

Est-ce le retour de la chemise à carreaux ?

SJP dans Sex and The City 2

8 Commentaires

Classé dans Tissus

Cours de couture à Paris – Halle Saint Pierre

La bidouille c’est bien sympa mais j’ai vraiment envie de progresser et de faire de belles choses en laissant un peu de place à ma créativité. Car aujourd’hui je me sens frustrée par le manque de technique et de méthode en couture.

Je commence un  stage de couture, de 5 leçons de 3h chacune dans un petit atelier parisien à la halle Saint Pierre, dans le musée d’Art Brut. Je m’y suis rendue pour découvrir le lieu et rencontrer la prof et là coup de cœur : un atelier super mignon avec un portant plein de fringues, de grandes tables de travail, et inondé de lumière.

La prof est une styliste, elle m’a l’air très pro mais surtout m’a parue sympathique et pédagogue. Quand je suis passée il y avait deux élèves … elles avaient l’air ravies !

Le principe : groupe de 2 à 5 personnes. Chacune amène son projet et son tissu et Marylin nous apprend à le réaliser.

Tarifs :

  • 45 € l’atelier
  • 200 € les 5 ateliers
  • 390 les 10 ateliers

Première leçon mercredi matin, il me reste encore à me décider sur le tissu.

Voilà les patrons que j’ai choisi, j’ai encore du mal à partir définitivement sur un modèle, même si je penche plus sur le chemisier. Je me dis que ça doit être plus complet. En tout cas j’ai pris les 3 🙂

1er patron de chez Vogue : une robe DKNY

Patron d’un chemiser New Look

Patron d’un robe New Look : c’est la coupe de la noire qui me plaît

Atelier de Création
Halle Saint Pierre

2, rue Ronsard – 75018 Paris
M° Anvers – ou Barbès
Tél: 06 84 15 62 26

21 Commentaires

Classé dans Tissus

Tunique Japonisante

La fameuse tunique que j’avais commencé au café couture de Laeti. Malheureusement je n’ai pas fait de tuto cette fois, mais je retenterais sûrement ce modèle avec des petites explications à l’appui.

La difficulté sur ce modèle est la taille !! et oui j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois car le patron était trop petit. L’élastique du dessous de poitrine m’arrivait au milieu de la poitrine !!! j’ai donc refait en rajoutant de la longueur mais c’était trop, du coup j’ai refait en coupant… enfin bref vous l’aurez compris ça quand même été une galère cette tunique simplissime 😉

Au final, j’ai quelque chose de pas trop trop mal mais je ne suis pas encore satisfaite, elle reste grande et je n’ai plus le courage de la retravailler. Autant dire que je peux déjà presque plus la voir !!

Bref assez parlé, voici les photos !

Référence 099-09
Tissu : Sacrés Coupons
Paillettes : Toto

18 Commentaires

Classé dans Réalisations couture

Comment coudre des paillettes facilement à la machine à coudre ?

Oui oui oui tout à fait !! on peut coudre les jolies petites paillettes avec notre chère machine à coudre. Il faut cependant que ce soit un ruban et non des paillettes individuelles.

Pou poser un ruban de paillettes :

  • Mesurer le diamètre des paillettes (7 cm les miennes)
  • Régler la machine à coudre sur le point zig zag simple
  • Choisir comme largeur de point le diamètre de la paillette (donc 7 cm vous me suivez :))
  • choisir la longueur de point qui correspond aussi (le plus grand possible)
  • positionner le ruban de paillets à l’endroit désiré

  • faire un test avec le volant pour vérifier le début et fin du zig zag

  • commencer à piquer tout doucement en suivant la ligne
  • couper les paillettes qui dépassent à la fin
  • coudre à la main la première et dernière paillette au centre pour bien fixer

Résultat :

Cette technique fonctionne bien pour les  lignes droites ou les courbes peu prononcées, si le travail est plus sophistiqué il faudra faire avec les petites mimines.

8 Commentaires

Classé dans Astuces couture

Café couture chez Laeticia

Un super dimanche après midi chez Laeticia, qui propose gentillement d’organiser des cafés couture chez elle.

Le principe : une petit groupe de couturières débutantes ou confirmées qui font de la couture ensemble pour échanger, s’entraider et passer un bon moment. Chacune a son projet à mener, mais Laeti propose aussi des créations pas à pas comme sa fameuse jupe à volant.

Et miam miam j’avais préparé des petits gateaux !!

Pour ma part je me suis lancée dans un petit haut d’un livre japonais (dont je ne connais pas le nom :))  :

et le modèle choisi :

J’ai terminé chez moi mais ô grand malheur le haut est beaucoup trop petit (au niveau de la poitrine) !!! Et oui nos chères amies nippones ne sont pas vraiment taillées comme nous… je suis donc entrain de défaire pour essayer de bidouiller quelque chose de sympa 🙂 A suivre…

Encore un grand merci à Laeticia pour son accueil, son aide sur nos projets et sa patience 😉

15 Commentaires

Classé dans Bons plans

Tuto couture facile : jupe en broderie anglaise « J’ai rien à me mettre »

Un tuto facile  d’une petite jupe en broderie anglaise. Tissu super à la mode cet été il paraît, mais surtout trop mignon et agréable quand les grosses chaleurs arrivent.
Bon on en est à la deuxième création « vêtement » sur ce blog, et j’avoue que cette jupe n’est pas encore d’une réussite remarquable ! alors com’ d’hab tous vos gentils conseils (et compliments aussi hein ;)) sont les bienvenus.



Niveau : facile (mais à faire dans l’ordre je sais ça peut paraître bête)
Temps de réalisation : 6h (je ne suis pas très rapide je sais…)

Fournitures : 1,50m de tissus, 1,50m de doublure (même type de tissu que le tissu principal idéalement), fermeture glissière assortie au tissu. (mon tissu vient de chez Sacrés Coupons)

Étapes par étapes la réalisation de la jupe :

  • Plier le tissu dans le sens de la largeur, lisière contre lisière. Plier le patron de la jupe en 2 dans le sens de la largeur, le devant, et le placer sur le tissu : milieu de la jupe collé contre la pliure du tissu (droit fil)

  • Reporter le patron sur le tissus à la craie. Tracer sous la taille, 10 cm pour faire la ceinture décorative
  • épingler à l’intérieur du tracé les 2 épaisseurs de tissus pour qu’elles tiennent bien et découper tout autour méticuleusement, et la ceinture.
  • Astuce : utiliser des ciseaux cranteurs ce qui évite de passer par le surfilage.
  • On obtient le devant de la jupe
  • placer la moitié du dos de la jupe sur le tissu plié en 2, dans le droit fil. Tracer dans le tissus (+ les 10 cm de ceinture), épingler et découper
  • Recommencer les étapes 1 à 4 dans le tissu de la doublure (sauf la ceinture, couper le tissu aux même dimensions que le patron)

  • assembler le devant :  la ceinture et la jupe, bord à bord, endroit contre endroit en épinglant perpendiculairement au tissu, puis coudre le long. Faire la même chose pour les 2 parties du dos.
  • Assembler le dos : épingler les deux pièces du dos, perpendiculairement au tissu. Coudre ensemble endroit contre endroit. Attention : laisser une ouverture d’une dizaine de centimètre sur le haut (pour la fermeture).
  • Assembler la jupe :  épingler les deux côté de la jupe, perpendiculairement au tissus. Coudre ensemble, endroit contre endroit.
  • Refaire les étapes 6 à 8 dans la doublure
  • Ouvrir toutes les coutures (doublure + jupe) au fer à repasser
  • Placer la fermeture glissière sur la jupe : Merci à Santhi pour les tuyaux et à Coupe Couture pour les explications. Bon pour ma part c’est râté… 😦 je suis allée trop vite, enfin je sais pas ce que j’ai fait mais la fermeture « bombe ». Je trouve que c’est vraiment l’étape délicate ! encore un peu d’entraînement et ça ira 🙂
  • Assembler la doublure : épingler la taille de la doublure et la taille de la jupe endroit contre endroit (la doublure est sur la jupe). Faire un  petit rentré sur la fente de la doublure, (je l’ai fait au fer pour que ça tienne mais je pense qu’on doit pouvoir faire un ourlet). Épingler la doublure à la fermeture glissière aussi. Coudre tout autour de la taille et de la fermeture (comme ça la doublure se prendra pas dedans!) –> perso j’ai encore eu des sueurs froides à cette étape
  • rabattre le surplus de couture au dessus de la taille, épingler et coudre autour de la taille. 
  • Ourlet de la jupe : faire l’ourlet à la longueur voulue. Rabattre le tissus sur 1 cm vers l’intérieur et le rabattre une seconde fois de 1 cm. Épingler et coudre autour. Tracer parallèlement au bas de jupe à la hauteur voulue -2 cm. Découper, rouler le tissus vers l’intérieur, épingler et coudre.
  • faire l’ourlet de la doublure de la même manière, en le faisant plus court de 2 à 3cm par rapport à la jupe.

Comme le résultat n’était pas très satisfaisant, plutôt un jupon de mamie qu’une mignonnette jupe d’été… j’ai décidé de rajouter un volant dans le même tissus qui tourne tout autour.

Du coup j’ai décousu les côtés de la jupe pour insérer les volants. J’y penserais la prochaine fois avant de me lancer tête baissée…

  • couper 2 bandes de tissu de 11 cm de hauteur x double de la largeur de la jupe

  • Faire des fronces sur un côté des bandes et un petit ourlet sur l’autre côté. Pour les fronces, coudre une première ligne tout le long avec la tension du fil à 1 (minimum) et longueur du point max. Ensuite, coudre une seconde ligne parallèle à la 1ère à 6mm. Laisser bien dépasser les fils sur les côtés pour les tirer, et hop les fronces sont faites.
  • Fixer à l’aide d’épingles les volants sur le devant de la jupe, et sur le dos.  Pour ma part, j’ai plié au milieu des lignes de fronces pour que ça fasse un petit ‘bourrelet de tissu’ froncé. Attention à bien placer les volant à la même hauteur sur les côtés.

  • Coudre tout autour
  • Refermer la jupe !!! (quel temps perdu :))

Il s’agit de ma participation au défi « J’ai rien à me mettre » Froufrou&volants du 2 mai 2010 !

19 Commentaires

Classé dans Tuto faciles

Fermeture glissière : besoin d’aide

Est ce que quelqu’un a une astuce pour poser la fermeture? Je suis en train de faire une jupe mais je bloque un peu sur cette étape ;(

Je trouve des infos mais rien de suffisament clair pour moi.

Merci pour votre aide!!

12 Commentaires

Classé dans Les points et bases

Initiation à la couture sur ma Janome au BHV

Vous vous rappelez de mon acquisition ? ma super machine à coudre Janome achetée au BHV il y a peu de temps. La vendeuse m’avait proposé une initiation à la couture avec ma machine, et ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde puisque j’y suis allée la semaine dernière 🙂

Petit rappel : il s’agit de la Janome 8077, machine à coudre électronique. 550€

La vendeuse du corner Janome au BHV, Marlène, m’avait donné son numéro pour prendre RDV directement avec elle pour une petite cession d’initiation à la couture sur la machine à coudre que je venais d’acheter.

J’ai donc appelé et nous nous sommes vues mardi dernier à 11h du matin (détail important car il y a peu de monde au magasin à cette horaire).

Marlène est fabuleuse. Elle m’a gardée plus de 2h avec elle !! très patiente et pédagogique.

D’une grande expérience dans la couture, et complètement passionnée, elle a pris le temps de m’expliquer tous les points de ma machine : à quoi ils servent, pour quels tissus, les astuces… elle m’a donné aussi des conseils pour bien commencer, le fil à acheter… et m’a même proposée de repasser la voir si j’avais des difficultés.

Cela se passe sur son stand. Si elle a des clients elle nous laisse, mais ça n’est jamais très long et comme je vous disais suivant l’horaire il n’y a pas foule. Quoi que je lui ai servi de bon argumentaire pour vendre la même machine à une dame 🙂

Ses collègues adorables sont aussi venues pour donner des conseils et m’encourager.

Pour conclure, une très bonne expérience client au BHV. Les bons services se font rares… Je suis repartie pleine d’entrain pour une nouvelle réalisation ! à venir…

16 Commentaires

Classé dans Bons plans, Choisir sa machine à coudre

Tuto couture facile : gant de cuisine

Petites explications pour faire un gant de cuisine. Pour ma part c’était quand même pas si facile que ce que j’imaginais, j’ai fait plusieurs essais avant d’arriver à quelque chose de « montrable » (non vous n’aurez pas les photos des 1ers tests) … je ne me suis pas découragée car c’était pour offrir à ma gourmande de copine Louise de raids pâtisseries 🙂

Niveau : facile (enfin moyennement facile 🙂 )
Temps de réalisation : 3h
Fournitures : 30 cm de tissu, 30 cm de molleton

  1. Dessiner sur une feuille de papier le gant (j’en ai utilisé un vieux que j’avais à la maison), puis reporter sur un tissu dans le droit fil avec 1,5 cm de surplus de couture (j’ai essayé avec 2 mais c’était trop et 1 pas assez…)
  2. Découper 4 fois le gant (j’ai plié en 2 le tissu puis épinglé pour que ça tienne bien et j’ai tout découpé d’un coup.)
  3. Reporter les dimensions du gant (avec le surplus de couture) sur du molleton et découper 2 fois.
  4. Faire le dessus et le dessous en deux fois. Pour le dessus : superposer un tissu, un molleton et un tissu (comme un sandwich mais en tissus ;)), bâtir ou épingler puis coudre.
    Reproduire les mêmes étapes pour faire le dessous.
  5. Replier plusieurs fois une petite bande de tissus et coudre au milieu pour faire un petit cordon de suspension
  6. Faire un biais pour le bas du gant. (moi j’ai pas su comment faire du coup c’est de la grosse bidouille… faudrait qu’on m’explique!!). J’ai coupé un morceau de tissu que j’ai replié sur le haut et le bas, et repassé. Ensuite je l’ai cousu tout autour du gant. Pour finir, j’ai coupé le surplus de tissu, l’ai rentré à l’intérieur et fini ma couture.
  7. Assembler le dessus et le dessous. Attention : il s’agit de bien superposer les deux morceaux couture contre couture. Bâtir ensemble pour que le tout tienne bien et  surtout coudre pile poil sur les coutures sinon quand on retourne le gant a une drôle de forme lol
    Ne pas oublier de mettre le petit cordon qu’on a préparé en 5 sur un des côté du gant avant de coudre (oui oui ça m’est arrivé d’oublier…), la boucle à l’intérieur.
  8. retourner et c’est terminé

Les difficultés que j’ai rencontré hormis que j’ai du recommencer 3 fois (si quelqu’un a des conseils à me donner ce serait top!!!) :
– l’arrondi du gant : faut-il pousser le tissus ? soulever le pied de biche et tourner ? … peut-être faut-il dessiner sur le tissu pour mieux suivre la courbe ?

– le biais : le mystère du biais. Help !!!

– la jointure entre le pouce et le reste de la main : ça fait des vilain plis entre le pouce et la main 😦 J’ai entendu dire qu’il fallait couper. Mais couper quoi ? Couper où ?

15 Commentaires

Classé dans Patrons gratuits, Tuto faciles